Consulter un psychologue

FAQ

Franchir le pas de prendre un rendez-vous avec un psychologue n’est pas simple car cela engendre toutes sortes de craintes et de questions :

Quand on voit un psy, est-on obligé de parler de son passé ?

Il est possible d'évoquer des éléments de votre passé si vous le souhaitez mais c'est vous qui décidez de ce dont vous voulez parler. Le psychologue suit votre rythme et votre évolution.

Un psychologue analyse-t-il tout ce que je dis ?

Un psychologue n’a pas de sixième sens, il ne peut pas lire dans votre tête et deviner vos pensées. Il n’est pas non plus dans une démarche de diagnostic. Il vous accueille comme vous êtes et travaille avec vous sans jugement et avec bienveillance.

Je ne suis pas fou, je peux me débrouiller seul, alors pourquoi aller voir un psy ?

Toute personne peut rencontrer des difficultés ou se questionner à un moment de sa vie. C’est pour ces moments-là que le psychologue peut vous accompagner et vous aider à voir plus clair dans votre vie et dans ce que vous souhaitez faire.

Pourquoi un psy ne parle pas ?

Un psychologue parle, mais il a aussi besoin de se taire pour vous entendre et chercher à comprendre avec vous ce qui se passe et comment il peut vous accompagner au mieux.

Vais-je apprendre des choses sur moi qui vont me bouleverser ?

Dans une thérapie il peut y avoir des moments éprouvants liés à une prise de conscience, ou à l’évocation de choses difficiles à aborder pour vous. Mais ces moments son passagers. Cela peut aussi vouloir dire que quelque chose en vous est en train de changer et qu’il est parfois difficile d’accepter ce changement et de se réadapter. C’est vous qui décidez du rythme de la thérapie et de ce que vous souhaitez abordez, mais il est vrai que parler de soi suscite des émotions.

Un psychologue n’apporte ni solution ni conseils alors à quoi cela peut me servir ?

Le psychologue ne donne pas « la » solution, ce n’est pas le but de la thérapie car vous êtes seul acteur de votre prise en charge. Il vous accompagne dans votre cheminement, vous aide à trouver votre propre solution et à faire vos propres choix, à mieux vous comprendre aussi.

Si c’est juste pour discuter, je peux aussi bien le faire avec mon entourage non ?

Effectivement tout le monde peut écouter, mais l’écoute professionnelle proposée par un psychologue permet de faire l’expérience d’être entendu différemment, de s’écouter soi-même, d’entendre certaines choses raisonner en soi, et ce sans jugement et en toute confidentialité.

Combien de temps dure une thérapie ?

Elle peut durer autant de temps qu’il vous sera nécessaire. Il n’y a pas de règle, chaque thérapie est différente et évolue à un rythme variable, cela dépend du patient. C’est vous qui sentez si vous avez besoin ou non de votre thérapie, il n’y a donc que vous qui sachiez quand elle prend fin. Vous pouvez mettre fin à votre thérapie à tout moment et discuter de votre décision avec votre psychologue.

Comment savoir si j’ai trouvé le bon psy ?

Etre un psychologue est un travail humain, au plus proche de l’autre, de sa souffrance, c’est pourquoi le psychologue travaille avec ce qu’il est, sa personnalité et sa propre sensibilité. Par conséquent, tous les psychologues sont différents, et travaillent à leur manière, avec leur propre approche.

Pour savoir si vous avez trouvé le bon psy, il faut avant tout vous demander si vous êtes à l’aise avec votre psy, si vous lui faites confiance. L’alliance thérapeutique repose sur cette relation de confiance entre le psychologue et le patient et est essentielle pour la mise en place d’un travail thérapeutique et le bon déroulé de la thérapie. Il arrive parfois que cette confiance s’instaure dès le premier entretien, mais parfois cela demande aussi plus de temps, le temps nécessaire pour faire tomber vos premières résistances, ce qui peut demander plusieurs séances. N’hésitez donc pas à communiquer sur vos questions et vos réticences avec votre psy.

S’il s’avère que la confiance ne s’instaure pas et que vous ressentez un malaise qui vous freine dans votre libre expression, c’est que ce psy n’est peut-être pas celui qui vous correspond, sans pour autant qu’il soit un mauvais psy. Aussi il ne faut pas hésiter à aller vers d’autres psys pour trouver celui qui vous correspondra.

Quel est le bon moment pour entamer une thérapie ?

Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour commencer une thérapie. Soyez à l’écoute de vous-même car il n’y a que vous qui puissiez mesurer votre besoin par rapport à votre situation. Il est aussi possible de vouloir entamer une thérapie mais de ne pas être prêt à se lancer, et c’est compréhensible ; car la thérapie peut faire peur ou être éprouvante. C’est un investissement qu’il faut être prêt à faire pour soi-même, mais vous avez aussi le droit de ne pas l’être.